La permaculture ou l’agriculture permanente est un système de culture qui favorise une grande diversité et dans lequel toutes les espèces présentes ont de l’importance. Ce système de culture a de plus en plus la cote, car il présente de nombreux atouts. Encore que pour profiter des atouts de la permaculture, il faille en connaître les principes de base. C’est à cet exercice que nous convie ce petit guide du jardinier.

La cohabitation entre plusieurs espèces

Ce principe permet à la permaculture de durer dans le temps. En effet, la cohabitation des différentes espèces crée une biodiversité qui n’a pas besoin d’une intervention extérieure pour mieux se porter. Le nettoyage est fait de manière naturelle et autonome, car une espèce peut se débarrasser d’une autre qui est dangereuse pour une troisième. Ainsi, se retrouvent dans une permaculture les espèces comme :

  • Les vers de terre ;
  • Les poules ;
  • Les poissons ;
  • Les arbres fruitiers ;
  • Les légumes ;
  • Les insectes ;
  • Les plantes d’ornement et des plantes à fleurs.

Cette cohabitation permet aussi une fertilisation du sol de la permaculture.

La récupération et l’utilisation des engrais naturels

Il s’agit d’un principe qui permet d’offrir à la permaculture tous les éléments dont elle a besoin pour sa croissance. Ainsi, pour produire un engrais naturel comme le compost, vous pouvez récupérer des éléments comme :

  • Les feuilles mortes ;
  • Les déchets ménagers ;
  • Le terreau.

La récupération n’est pas seulement valable pour produire de l’engrais. Elle l’est aussi pour l’eau. En effet, la récupération de l’eau de pluie est meilleure pour les plantes.
L’utilisation des engrais naturels produits constitue un principe clé de la permaculture. Elle permet d’enrichir le sol, contrairement aux engrais chimiques qui l’appauvrissent. Ce principe est parfaitement illustré par la technique de butte de permaculture qui consiste à faire de la récupération et enrichir le sol par des engrais naturels.

La réduction d’intervention extérieure

En permaculture, ce principe limite l’intervention des produits comme les engrais et autres techniques agricoles modernes qui sont agressifs pour le sol et le développement des plantes. Ainsi, en permaculture, il est important de laisser la biodiversité se réguler. Vue sous cet angle, la permaculture est comme un art de vivre « autosuffisant ». Les espèces présentes dans cette biodiversité disposent des moyens naturels pour se défendre des agressions. Cependant, certaines actions extérieures peuvent être menées. Il s’agit de :

  • La récolte ;
  • La cueillette ;
  • L’arrosage.

Il faut remarquer que dans cette biodiversité, les espèces qui s’y développent détiennent l’essentiel de ce dont elles ont besoin pour leur croissance (soleil, pluie, carbone, azote, etc.).

Les bienfaits de la permaculture pour votre potager

Si cette agriculture biologique a le vent en poupe ces dernières années, c’est certainement parce que la permaculture tire le meilleur parti des interactions naturelles entre les êtres vivants. Cette interaction présente de nombreux avantages que sont :

  • Une faible consommation d’énergie ;
  • Une préservation de l’environnement et de la plupart des espèces ;
  • Une alimentation plus saine ;
  • Un enrichissement du sol de culture.

La permaculture permet d’une part de réaliser des économies d’eau avec le principe de la récupération et d’autre part de permettre aux aliments issus de cette culture de conserver toutes leurs valeurs nutritives. Avec la permaculture, c’est l’assurance d’une meilleure santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici