Le vin est un nectar particulier dont le service nécessite la connaissance d’un ensemble de règles. Ce sont en réalité celles-ci qui assurent à cette boisson le meilleur goût possible. Comment servir un vin ? Découvrez dans cet article les différents types de vins, leur conservation, leur ouverture et surtout la meilleure manière de les servir.  

D’abord, quels sont les différents types de vins ?


Il existe différents types de vin sur le marché et chacun d’eux, à l’instar des produits proposés sur le site Mon Petit Bouchon offre une dégustation et un profil bien particulier. Vous avez notamment les vins rouges, les vins blancs, les vins rosés, les vins sucrés, les vins effervescents et les vins fortifiés.

Les vins rouges

Les vins rouges font partie des plus populaires et des plus appréciés par les consommateurs. Ils sont produits grâce à des cépages de raisin à la peau noire et présentent une teinture rouge. Il existe certes plusieurs nuances de rouge, mais le jus des raisins est incolore. La couleur et le tanin viennent donc des peaux de raisin associées au jus durant tout le processus de fermentation.              

Les vins blancs

Les vins blancs à l’instar des vins rouges constituent l’un des breuvages les plus consommés en France. Élaborés le plus souvent avec des raisins blancs, les vins blancs peuvent aussi être produits avec des cépages noirs. Les producteurs s’assurent dans ce cas de réduire au maximum le temps de contact entre le jus et la peau de raisin. Ils contiennent ainsi peu ou pas de pigmentation rouge.   

Les vins rosés

Aussi appelé rosée, le vin rosé est de couleur rose. Ces vins sont élaborés à partir des raisins noirs. Cependant, ils doivent leur pigmentation particulière à un contact rapide, généralement de quelques heures, entre le jus et les peaux de raisin. Ils peuvent tout aussi s’obtenir grâce au mélange de vin blanc et de vin rouge. Sa faible quantité de tanin lui confère un goût sucré.  

Les vins doux

Les vins doux sont issus de cépages blancs ou rouges. Ils sont en général sucrés et offrent des arômes de fruits, confits, de fruits exotiques, de miel. Vous trouverez sur le marché des vins doux comme :

  • Sauternes ;
  • Jurançon ;
  • Coteaux ;
  • etc.

Les vins effervescents

Ils peuvent être produits à base de raisins noirs et des raisins blancs. Ils sont plus ou moins pétillants. Avec ces derniers, vous profiterez de différents types de senteurs comme les arômes de fruits, de fleurs ainsi que de fruits secs. Les expressions telles que : mousseux et crémant lui sont appliquées.

Les vins fortifiés

Les vins fortifiés sont de loin l’un des plus alcoolisés du marché. Fait à base de cépages rouges ou blancs, ils dégagent des arômes de fruits noirs et rouges. Ils peuvent aussi être secs ou sucrés. Vous avez par exemple :

  • Banyuls ;
  • Porto ;
  • etc.

Comment ouvrir le vin ?


L’ouverture d’un vin nécessite l’utilisation de trois éléments. Vous avez notamment le verre, la bouteille de vin bien évidemment et enfin le tire-bouchon ou couteau du sommelier. Une fois tous ces éléments réunis, il vous faut poser la bouteille sur une surface plane en veillant à ce que l’étiquette soit en face des invités. Prenez ensuite le couteau à dent afin d’ouvrir la collerette recouvrant le bouchon.

Après avoir totalement retiré la collerette, vous trouverez le miroir, placez la pointe de la vrille au centre de celui-ci et commencez à tourner. Lorsque vous vous apercevrez que vous avez atteint le dernier cran, mettez le levier au premier cran sur le côté du goulot de la bouteille puis levez délicatement jusqu’au second cran. Répétez le même geste jusqu’à ce que les trois quarts du bouchon soient dehors avant de tirer le reste avec votre main.

Comment bien servir ?


Servir le vin paraît peut-être simple, mais il vous faut de la pratique pour impressionner vos invités. D’abord, vous devez servir le vin frais, mais pas glacé. Ensuite, pour profiter d’un goût exceptionnel, il vous faut le servir dans un verre approprié. Vous devez aussi éviter de servir une bouteille jusqu’à la dernière goutte en raison des éventuels dépôts. Remplissez-le donc à moitié.

Afin d’éviter qu’une goutte ne vienne tacher la nappe, faites pivoter la bouteille et relevez-la. Une fois que le vin se trouve dans votre verre, il faut tenir le vers entre la pousse et l’index.   

Comment conserver le vin à la maison ?


Le bon vin est avant tout un vin bien conservé. La conservation est donc une étape importante pour pouvoir profiter plus tard d’un délicieux breuvage. Voici quelques techniques efficaces à développer pour y parvenir. Vous devez en effet le placer dans :

Une température propice

La température est un facteur essentiel dans la conservation, car c’est elle qui garantit le bon vieillissement de votre vin. Vous devez nécessairement garder la bouteille de vin dans un environnement où la température ne varie pas brusquement de 28 °C à ˗2 ° C. Privilégiez plutôt une température modérée et régulière. Vous parviendrez ainsi à préserver ses attributs sur plusieurs dizaines d’années.  

Un bon emplacement

Les coins sombres constituent l’un des meilleurs emplacements pour conserver le vin. Si vous n’avez que quelques bouteilles, vous pouvez les mettre dans votre placard de cuisine, dans votre penderie et autre emplacement dépourvu de luminaires. Les rayons UV sont en réalité capables de détériorer le goût de votre vin. Lorsque vous avez plus de 10 bouteilles, il est préférable d’investir dans une armoire à vin. Pour les grands crus, louez plutôt une cave à vin.   

La conservation du vin nécessite également un taux humidité ou d’hygrométrie qui varie entre 55 et 77 %. À l’instar des autres matières organiques, le vin a besoin d’une température qui reste relativement constante. Vous pouvez contrôler le niveau d’humidité de votre logement par vous-même ou utiliser un appareil adapté. Humidifiez aussi le bouchon en permanence.