La fraise est une plante qui fait l’unanimité pour son goût délicieux et sa chair juteuse. La plantation du fraisier (plante productrice de la fraise) s’avère assez simple si l’on s’y connaît. Entretenez-vous un jardin extérieur ou intérieur dans lequel vous comptez semer des plants de fraisiers ? Cet article met à votre connaissance trois astuces efficaces et utiles afin de vous aider à réussir votre culture de fraisiers.

Quand planter vos fraisiers ?

Avant tout, il convient de noter qu’on distingue deux grandes variétés de fraisiers, à savoir, les fraisiers remontants et les fraisiers non remontants. Qu’il s’agisse de l’une ou l’autre de ces espèces, la période de plantation reste la même. En effet, la plantation des fraisiers se réalise subtilement à partir du mois d’août à octobre, si l’on envisage de récolter ses fruits dès l’année d’après la mise en terre. C’est la saison propice pour une bonne croissance des plantes et pour obtenir une excellente récolte. C’est durant cette période que les plantes se révèlent plus vigoureuses avec des mouvements de sève plus intenses. Bien évidemment, il ne suffit pas de planter des fraisiers en cette période pour espérer avoir de bonnes récoltes. Il faut aussi prendre certaines précautions pour que l’opération soit réussie. Pour ce faire, suivez ces étapes :

  • Choisissez des pieds mères sains, vigoureux et productifs ;
  • Supprimez les fleurs des plantes repérées ;
  • Conservez 1 à 3 plants par coulant ;
  • Plantez les plants de fraisiers dès qu’ils ont des radicelles blanches.

Si vous n’êtes pas en mesure d’exécuter sereinement cette procédure, n’hésitez pas à acheter vos pieds de fraisiers. C’est le moyen le plus sûr pour avoir des plants bien portants lorsque vous êtes un novice. Vous pouvez vous en procurer à travers les boutiques en ligne en cliquant ici.

Où pouvez-vous planter vos fraisiers ?

En effet, à ne pas confondre avec cette plante qu’est le fraisier des Indes, le fraisier s’avère une plante qui préfère les sols à la fois humifère, frais, fertile, peu calcaire, peu humide, ni trop sec. Ce sol doit posséder une situation ensoleillée et être garni d’une bonne dose de fumier ou de compost en surface. Le fraisier ne grandit pas assez. Vous pouvez très bien le cultiver en altitude si vous ne voulez pas vous baisser au moment de la récolte de vos fraises par exemple. Dans ce cas précis, vous devez planter votre fraisier au sein d’une gouttière fixée sur des piquets à 1 ou 1,2 m du sol que vous allez préalablement remplir d’un mélange de terreau et de compost. Si vous ne disposez que d’un petit espace pour votre culture de fraisier, vous pouvez vous limiter à une plantation dans un panier suspendu.

Quelles sont les bonnes manières pour mettre ses fraisiers au sol ?

Au-delà de vos espérances, vous pouvez facilement réaliser la plantation de fraisiers, encore qu’ils sont souples et de petites tailles. En réalité, il vous faut rapidement planter les racines nues de la jeune plante, sans rien y retrancher. Afin d’avoir un meilleur fleurissement, il est nécessaire que les racines de vos plants de fraisiers soient dans sa posture naturelle.

Vous voilà entrer en possession des grandes actions à entreprendre pour réussir votre culture de fraisier. Si vous désirez vous y lancer pour une raison quelconque, la balle est désormais dans votre camp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici