Prévenir les attaques de limaces au potager bio

Dans cet article je vais vous présenter plusieurs actions à mettre en place pour prévenir les attaques de limaces au potager bio et apprendre à mieux cohabiter avec.

limaces au potagerComprendre le rôle des limaces dans l’écosystème

Les limaces, voilà un problème auquel tous les jardiniers ont été confrontés !

Quelle tristesse de voir tout son plant dévoré par ces gastéropodes à l’appétit insatiable !

Avant toutes choses, essayons de comprendre leurs rôles dans la nature :

Les limaces sont présentes dans tous les écosystèmes de la planète, leurs fonctions est de digérer les déchets végétaux en décomposition. Elles accomplissent ainsi un travail de recyclage de la matière organique, et de ce fait elles contribuent à la bonne santé des sols. Sans elles par exemple il n’y aurait pas de champignons, car en digérant la matière organique elles véhiculent leurs spores.

Vouloir les éradiquer n’est pas la solution car elles aussi, ont leurs rôles à jouer dans l’écosystème du potager.

Comment limiter la prolifération des limaces au potager ?

Le premier conseil que j’aurais à vous donner pour limiter leurs proliférations est de bannir les granulées anti-limaces car ils empoisonnent leurs prédateurs naturels comme les hérissons, les carabes, les musaraignes qui contribuent à leur régulation.

limaces au potager

De plus ces granulés toxiques peuvent nuire à certaines espèces rares et protégées comme l’escargot de Quimper, qu’il conviendra de préserver au potager. Pensez à vous renseigner sur les espèces protégées dans votre région. Dans un jardin où vous n’utiliserez aucun pesticides même autorisés en bio, vous verrez progressivement la biodiversité croître et un équilibre se créera naturellement entre les ravageurs et les prédateurs.

Si vous pouvez, je vous conseille de planter une haie avec des essences locales diversifiées aux abords de votre potager, ce sera un abris naturel pour tous les prédateurs des limaces.

Moyens simples et efficaces pour prévenir leurs attaques

Pour limiter les attaques de limaces je vous conseille de pratiquer le compostage des déchets végétaux d’herbes et de fanes de légumes en surface directement sur vos planches de cultures, les limaces étant détritivores, elles se nourriront prioritairement de vos déchets végétaux. Dans un potager où le sol est à nu, elles n’auront rien à manger, de ce fait elles se rabattront sur vos légumes.

La période ou les limaces posent le plus problème est le début du printemps quand les jeunes plants fraîchement repiqués sont encore fragiles, à ce moment là évitez les paillages trop épais à base de feuilles mortes car ce sont de véritables nids à limaces. A la place, je vous conseille de mettre en place un paillage répulsif de fougères, c’est un anti-limace naturel très efficace.

Pour protéger vos plants les plus fragiles en début de saison, une autre technique consiste à mettre en place un filet ou un voile de forçage bien calé qui empêchera les limaces de passer.

Essayer aussi au maximum de produire votre plant vous-même car les plants achetés en jardineries sont souvent produits sous serres chauffées à grands renforts d’engrais chimiques. Etant plus fragiles ils seront une proie facile pour les limaces !

Le canard coureur indien, un prédateur naturel

limaces au potagerDans certaines régions, du fait de la nature du sol ou d’un manque de prédateurs, les escargots et les limaces ont tendance à proliférer plus qu’ailleurs.

Dans ce cas là, en plus des techniques précédemment décrites, je vous conseille si vous en avez la possibilité d’adopter un couple de canards coureurs indiens.

Ils se feront une joie de chasser les limaces en surnombre dans votre potager sans abîmer vos jeunes plants car contrairement aux poules ils ne grattent pas, en plus de cela la cane vous donnera des œufs !

Il faudra leurs prévoir un enclos bien fermé avec un abris pour éviter que le renard les attaquent. Vous pourrez leur donner accès à votre potager de temps à autre en veillant à bien les faire rentrer la nuit !

Un autre conseil que j’aurais à vous donner est de ne plus voir les limaces comme des nuisibles mais d’apprendre à vivre avec en acceptant qu’elles se nourrissent d’une petite partie de vos récoltes. L’un des grands principes de la permaculture est de partager l’abondance que nous offre la nature, sans limaces la biodiversité de votre sol serait plus faible et vos récoltes aussi !

Pour allez plus loin sur la question de la cohabitation avec les limaces au potager je vous conseille l’article Cultiver avec les limaces et les escargots du blog Permaforêt.


Si vous avez des questions ou des suggestions sur les limaces au potager, vous pouvez me laisser des commentaires, ça sera un plaisir pour moi de vous répondre !

N’hésitez pas à partager mon article avec vos ami(e)s sur facebook !

6 commentaires

  • si l’on a pas de fougères à disposition, on peut aussi entourer les jeunes plants avec de la cendre de bois, qu’en pensez vous ?

    • Bonsoir Joffrey,
      La cendre a une action répulsive mais son action est limitée car elle se dissout avec la pluie, je vous conseille plutôt de mettre un paillage à base de paille, de fanes et d’épluchures de légumes. Vous serez surpris, les limaces se nourriront de vos fanes et épargnerons vos légumes !

  • Pingback: Prévenir les attaques de limaces au pota...

  • Patrice de Dishéol

    Merci pour tous ces conseils. Il est vrai que les limaces et escargots ont un rôle dans le jardin.
    J’avoue utiliser des granulés de ferramol sensés protéger les prédateurs car la limace pense ne plus avoir faim et rentre dans son trou ou elle meure de faim !!!
    Cest quand même cruel alors…
    j’ai une autre méthode : le soir, je fais une tournée avec un récipient pour les récolter avec une pince sans les tuer et je dépose le pot sur le tas de compost ou de l’autre côté du ruisseau, barrière naturelle.
    Technique que j’utilise pour les plants fraîchement rempotés: le pot sur une soucoupe à l’envers dans une autre soucoupe plus grande et pleine d’eau (style château entouré de douves ).

  • Bonsoir Patrice,
    Je suis content que mon article vous est plu, astucieux votre méthode pour protéger les plants fraîchement rempotés !

  • Hacquart Françoise

    Très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *