Prévenir le mildiou grâce à la décoction de prêle

Dans cet article je vais vous expliquer comment faire votre décoction de prêle pour prévenir le mildiou et l’oïdium au potager et au verger bio.

décoction de prêleLa prêle (Equisetum arvense) est une plante vivace de la famille des Equisétacées. C’est l’une des plus anciennes plantes présente sur terre, on la retrouve dans des fossiles datant de plus de 250 millions d’années. Elle a la particularité de se reproduire par spores comme les fougères. Elle pousse en colonies dans les prairies partout en Europe.

Elle est intéressante au jardin du fait de sa richesse en silice, un minéral qui protège les feuilles des végétaux contre les attaques cryptogamiques provoquées par des champignons pathogènes comme le mildiou, l’oïdium ou la cloque du pêcher… Le fait qu’elle soit totalement écologique fait de la prêle une alternative de choix à la bouillie bordelaise.

Quand ramasser la prêle ?

La meilleure époque pour ramasser la prêle est la période entre début juin et fin juillet car c’est à ce moment là qu’elle est la plus riche en silice.

N’hésitez-pas à en ramasser beaucoup, vous pourrez la faire sécher très facilement et la conserver un an pour faire vos décoctions.

Recette de la décoction de prêle

Je vous conseille de préparer la décoction de prêle au fur et à mesure de vos besoins car elle se conserve environ un mois au réfrigérateur.

Pour 2 litres de décoction :

Mettre à macérer pendant 24 heures 50 g de prêle sèche (ou 200 g de prêle fraîche) dans un faitout avec 2 litres d’eau de pluie.

Porter à ébullition pendant 30 minutes.

Laisser refroidir et infuser pendant 12 heures.

Filtrer et mettre dans des bouteilles que vous conserverez au réfrigérateur.

Utilisation au potager et au verger

La période la plus propice pour appliquer la décoction de prêle est le début de saison lorsque les feuilles des végétaux sont encore jeunes car la silice pénètre mieux dans leurs cellules.

Au potager :

Pour toutes les plantes sensibles au mildiou ou à l’oïdium, essentiellement les cucurbitacées (Courges, courgettes, melons…), les tomates, les pommes de terre et les choux :

Une pulvérisation diluée à 10% tous les 15 jours de début mai à mi-juillet.

Au verger :

Pour tous les petits fruits, la vigne, et les arbres fruitiers sensibles aux maladies cryptogamiques:

3 pulvérisations diluées à 10% à 7 jours d’intervalle en avril au débourrement lorsque les feuilles sortent.

Puis une pulvérisation diluée à 10% une fois par mois en mai, juin et juillet.

Grâce à la décoction de prêle vous n’aurez plus besoin d’utiliser de bouillie bordelaise.

Malgré le fait que la bouillie bordelaise soit autorisée en agriculture biologique je déconseille son utilisation car elle contient du cuivre, un élément qui ne se dégrade pas et s’accumule dans les sols et qui de plus est toxique pour les organismes aquatiques, la faune et la flore.

Avez vous testé la décoction de prêle au potager ? N’hésitez pas à me faire part de vos expériences.


Si vous avez des questions ou des suggestions sur la décoction de prêle, vous pouvez me laisser des commentaires, ça sera un plaisir pour moi de vous répondre !

N’hésitez pas à partager mon article avec vos ami(e)s sur facebook !

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *