La faux un outil ancien à redécouvrir

Dans cet article je vais vous parler de la faux, un outil qui peut se révéler très efficace pour l’entretien de votre terrain à condition de respecter quelques conditions.

La faux, un outil ancien à redécouvrir.

faux

Avant l’apparition des premiers engins mécanisés à la fin du 19ème siècle la faux était le seul outil pour tondre, faire les foins et faucher les céréales. La plus ancienne lame de faux retrouvée en France date de l’époque gauloise. Du fait de son efficacité, la faux a progressivement remplacé la faucille au cours des siècles.

Il existe différents modèles de lames pour les tiges dures et d’autres pour les tiges tendres. Je vais vous parler aujourd’hui du modèle que j’utilise : une faux classique pour couper des tiges tendres.

Pour qu’une faux coupe bien il faut qu’elle soit bien battue et aiguisée, il faut également que le manche soit adapté à la morphologie de l’utilisateur.

Une faux utilisée correctement est bien plus efficace qu’une débroussailleuse, elle permet de faire une coupe rase et nette même dans de l’herbe haute et épaisse. Plus l’herbe à couper est basse meilleur doit être l’aiguisage.  Si vous débutez je vous conseille d’apprendre en fauchant de l’herbe haute.

Il peut être judicieux de tondre seulement les endroits où vous allez souvent et d’entretenir le reste de votre terrain à la faux.

Les zones fauchées une ou deux fois par an sont beaucoup plus riches en biodiversité que les endroits tondus souvent car plein d’insectes, d’abeilles et de papillons sont attirés par les plantes sauvages.

Une faux montée avec la lame pèse 1,7 kg, à titre de comparaison les débroussailleuses thermiques les plus légères dépassent facilement les 5 kg.  Vous constaterez que c’est beaucoup plus léger, avec le bruit et la pollution en moins !

Choix de la lame et du manche.

Si vous débutez je vous conseille de choisir une lame qui n’excède pas 65 cm.

Seul deux fabricants vendent encore des lames de faux de qualité : Fux en Autriche et Falci en Italie.

Ces lames là peuvent être battues et ont l’avantage d’être légères, ce qui améliore nettement leur efficacité.

Il existe différents modèles de manches en bois et en métal.

Je vous conseille de choisir un manche en bois réglable qui a l’avantage d’être plus léger et maniable.

Il est important de choisir un manche adapté à votre morphologie :

Si vous mesurez entre 1,55 m et 1,75 m il faudra choisir un manche de 150 cm de longueur.

Entre 1,76 à 1,86 m il faudra prendre un manche de 160 cm.                                                                          Entre 1,87 à 1,97 m  je vous conseille de prendre un manche de 170 cm.

Battage et affûtage de la lame.

fauxLe battage de la lame avec une enclumette est un geste technique qui nécessite beaucoup d’habilité et de dextérité, c’est pour ça que je me sert de l’outil à battre fux bien plus facile à utiliser.

Avec l’outil à battre fux vous aurez juste besoin d’un marteau de menuisier, d’une pierre à affûter à grain moyen (Silicar) et d’une pierre à affûter à grain fin (Rozsutec).

La technique de battage est très simple, il suffit de ficher l’outil à battre dans un rondin de bois et de se servir des deux cabochons pour effectuer le battage de la lame.

Le cabochon rouge sert à dégrossir le travail et le jaune sert à affiner.

En suivant ce lien vous trouverez une vidéo qui montre l’utilisation de l’outil à battre fux.

Une fois la lame battue il ne reste plus qu’à l’affûter avec une pierre à grain moyen Silicar qui va supprimer le léger repli.  Ensuite il faudra finir l’aiguisage de la lame avec une pierre naturelle pour obtenir un tranchant le plus fin possible.

En suivant ce lien vous verrez les gestes pour affûter la lame avec la pierre.

Utilisation de la faux.

Les manches en bois fux ont l’avantage d’être réglables, la poignée du bas doit être positionnée au niveau du fémur et l’écartement entre les deux poignée doit être égal à une coudée minimum. Le tranchant de la lame doit se situer entre 0,5 et 1 cm du sol.  N’hésitez pas à faire des tests pour trouver le réglage qui vous convient !

Je vous conseille d’utiliser des gants pendant le fauchage et lors de la manipulation de la lame qui peut être très tranchante.

Pour faucher il faut faire un mouvement de droite à gauche en rabattant l’herbe en andain sur la surface déjà coupée. Il faut régulièrement raffermir le tranchant de la lame en l’aiguisant dès qu’elle commence à moins couper.

En suivant ce lien vous trouverez une vidéo sur les mouvements à effectuer quand on utilise la faux.

Je recommande également de battre la lame après une journée de fauchage soit après 6 ou 7 heures d’utilisation.

Récolte du foin.

fauxUne fois l’herbe coupée il faudra attendre une semaine environ avant de rentrer le foin. Pour favoriser le séchage il faudra régulièrement la retourner avec un râteau en bois. Cette opération s’appelle le fanage. En une semaine votre foin aura changé de couleur et diminué de volume, vous n’aurez plus qu’à le rentrer à l’abri des intempéries. Le foin est un très bon paillage pour les planches de permaculture, vous pouvez aussi vous en servir en litière pour vos animaux.

Entretien de la lame et du manche.

Si l’on en prend soin, on peut garder une faux toute une vie. Pour que le manche ne pourrisse pas il faut le passer à l’huile de lin en fin de saison et l’entreposer à l’abri de l’humidité. Je vous conseille également d’éviter de faucher par temps humide.

Il faut également graisser régulièrement la lame avec de l’huile Ballistol pour éviter qu’elle rouille.

Où acheter sa faux ?

En France il n’y a qu’un seul vendeur de faux de qualité c’est le comptoir de la faux mais si vous voulez bénéficier de tarifs plus avantageux (surtout sur les frais de port) je vous conseille Dictum une boutique Allemande qui commercialise des faux de la marque Fux ainsi que plein d’autres outils de jardinage manuel de grande qualité. L’usage de la faux est assez courant en Allemagne alors qu’en France cela reste relativement confidentiel. C’est pour ça que j’ai eu envie d’écrire cet article !


Vous pouvez me laisser des commentaires, ça sera un plaisir pour moi de vous répondre !

N’hésitez pas à partager mon article sur les réseaux sociaux !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *