Culture de la pomme de terre

Dans cette fiche je vais vous expliquer pas à pas la culture de la pomme de terre au potager bio ainsi que les bonnes variétés à choisir.

Fiche de culture de la pomme de terre

culture de la pomme de terre

Origine :

La pomme de terre (Solanum tuberosum) est un tubercule de la famille des Solanacées originaire d’Amérique du Sud, cultivée depuis plusieurs milliers d’années dans les Andes par les Amérindiens dans la région de l’Altiplano.

Elle a été introduite en Europe en Espagne par les Conquistadors au 16 ème siècle.

Considérée au début comme une curiosité, elle ne fût pas cultivée pour la consommation tout de suite.

La culture de la pomme de terre se développa à plus grande échelle en Europe à partir du 18 ème siècle, elle permit de sauver des millions de gens de la famine.

Sa grande valeur nutritive, sa culture facile, sa bonne faculté de conservation, et ses multiples façons de l’accommoder en cuisine sont les principales raisons de son succès !

Choix des variétés :

Il existe des centaines de variétés de pommes de terre de différentes formes et couleurs. Les critères à prendre en compte pour bien choisir vos variétés sont la qualité gustative, la résistance aux maladies, la précocité, le rendement, ainsi que la texture de la chair.

Il y a les pommes de terre nouvelles ou « primeurs » que l’on récolte de la fin du printemps jusqu’au début de l’été et les pommes de terre de conservation que l’on récolte de mi-août à fin septembre.

Si vous avez un petit potager je vous conseille surtout de les cultiver en primeur car ramassées jeunes elles ont une saveur incomparable, elle cuisent vite, n’ont pas besoin d’être épluchées et sont pleines de vitamines !

En primeur, je vous conseille plus particulièrement d’essayer ces deux variétés de très bonne qualité gustative :

La Ratte du Touquet : une variété ancienne à chair ferme à la saveur incomparable.

La Bonotte de Noirmoutier : une variété de petit calibre au goût exquis de noisette.

Je vous conseille aussi ces variétés à rendements plus important qui peuvent être cultivées aussi bien en primeur que pour la conservation :

La Bernadette : une variété à chair ferme, de très bonne qualité gustative, et très résistante aux maladies.

La Charlotte : une variété classique à chair ferme, de bon rendement, et assez résistante au mildiou.

La Vitabella : une nouvelle variété très résistante au mildiou, précoce, et polyvalente en cuisine.

La Cheyenne : une variété à chair ferme, de très bonne qualité gustative et très résistante aux maladies.

Alienor : une variété à chair tendre de bonne qualité gustative, précoce, très résistante au mildiou.

La Melody : une variété à chair tendre, idéale pour les frites et la purée, et résistante au mildiou.

Variétés originales :

La bleue d’Artois : une variété très originale à chair bleue violette qui décorera à merveille vos plats, de plus elle est bien résistante aux maladies.

La bleue d’Auvergne : une variété ancienne à peau violette et à chair blanche de très bonne qualité gustative.

Astuce : achetez des pommes de terre bio destinées à la consommation, vous pourrez sans problème les replantez au potager. Vous en aurez pour 4 fois moins cher qu’en achetant du plant destiné à la plantation.

Si vous n’arrivez pas à trouver les variétés que vous souhaitez chez votre légumier, je vous conseille le site de La Ferme de Sainte Marthe qui propose une belle sélection de plants de pommes de terre non traités.

Astuce : Gardez en quelques unes pour ne pas avoir à en racheter l’année d’après.

Préparation des plants :

Je vous conseille d’acheter vos plants début février pour qu’ils aient le temps de germer, vous les conserverez au frais et à l’abri du gel dans des caisses aérées, dans un endroit lumineux jusqu’à la plantation.

Plantation :

Au moment de la plantation, l’idéal est que les plants aient plusieurs yeux qui commencent à germer.

Vous pourrez commencer la culture de la pomme de terre primeur à partir de fin février début mars sous châssis en région douce. En région froide ne démarrer pas avant début avril.

Les pommes de terre de conservation se plantent fin avril en toutes régions.

Sur un terrain préalablement paillé, creusez des sillons de 10 cm de profondeur dans lesquels vous disposerez vos tubercules en les espaçant de 25 cm. Recouvrez de terre et espacez vos rangs de 50 cm.

Pour les plantations effectuées avant début avril je vous conseille de mettre en place un voile de forçage pour hâter la récolte et pour prévenir les dégâts occasionnés par le gel.

L’avantage de la culture sur paillage est que vous n’aurez pas besoin de buter ni de désherber vos rangs de pommes de terre, de plus le sol s’asséchera moins.

Récolte :

Munissez vous d’une fourche bêche, c’est l’outil le mieux adapté pour les récolter.

Les pommes de terre primeurs se récoltent dès qu’elles sont en fleurs mais ne se conservent pas longtemps, pour préserver toutes leurs saveurs il faut les consommer rapidement. Vous les récolterez au fur et à mesure de vos besoins de fin mai à fin juillet.

Les pommes de terre de conservation se récoltent lorsque le feuillage a complètement fané à partir de début août et jusqu’à fin septembre. Une fois la récolte effectuée laissez les sécher une journée au soleil, puis vous pourrez les conserver en cave tout l’hiver.

Maladies et ravageurs :

Pour prévenir le mildiou, en plus de choisir des variétés résistantes, je vous conseille d’appliquer deux décoctions de prêle à une semaine d’intervalle lorsque vos plants feront 20 cm de hauteur.

Pour limiter la prolifération des doryphores il vaut mieux éviter de faire revenir les pommes de terre sur une même parcelle avant 3 ou 4 ans.


Si vous avez des questions, des suggestions, sur la culture de la pomme de terre au potager bio n’hésitez pas à me laisser des commentaires, ça sera un plaisir pour moi de vous répondre !

N’hésitez pas à partager ma fiche de culture avec vos ami(e)s sur facebook !

10 commentaires

  • Merci pour ces conseils!!!

  • Humbert Elisabeth

    Bonjour

    Je voudrais savoir comment faire avec les doryphores, l’an dernier j’en étais envahie malgré le ramassage

    • Bonjour Elisabeth,
      Pour prévenir les attaques de doryphores je vous conseille de ne pas cultiver les pommes de terre au même endroit plusieurs années de suite.
      L’idéal est d’attendre 3-4 ans avant de refaire des pommes de terre sur une même parcelle. Les larves de doryphores hibernent dans la terre et ne s’attaquent pas aux autres légumes, en espaçant les cultures de pommes de terre ça cassera leur cycle.
      Je vous conseille aussi de cultiver des engrais verts après vos pommes de terres, cela favorisera les prédateurs du doryphore !

  • Quelle exposition est la plus recommandée pour avoir le meileur rendement : Soleil / Sud / Ombre / Est / Ouest / Nord ???….A suivre…. Merciii pour les explications et pour la Réponse a venir …AS Serge

  • Et la B.F. 15 alors ?… Excellente en tout et de bonne conservation. Ah , oui , je sais ; c’est pas une nouveauté…

  • Bonjour, merci pour toutes ces explications.
    Je viens de planter des pommes de terre après avoir visité un jardin bio, je n’avais pas réalisé qu ce n’était pas du tout la saison :-). Je le referai début mars.

    • Bonjour Rachel,
      Effectivement c’est pas du tout la saison, à moins d’habiter dans une région où il n’y a aucun risque de gel l’hiver (ce qui est très rare en France) il faut attendre le printemps 😉
      Début mars est encore un peu tôt sans protection, hormis sur le littoral.
      A bientôt
      Guillaume

  • Merci pour toutes ces indications.
    Je viens de planter des pommes de terre germées suite à la visite d’un jardin bio, et je réalise que ce n’est pas du tout la saison ! Je recommencerai en mars 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *