Culture de l’ail au potager bio

Dans cette fiche je vais vous expliquer pas à pas la culture de l’ail au potager bio de la plantation à la récolte ainsi que les variétés à choisir.

Fiche de culture de l’ail

culture de l'ail

Origine :

L’ail (Allium sativum) est une plante vivace de la famille des liliacées originaire d’Asie centrale qui était déjà largement cultivée à l’époque de l’Égypte ancienne.

En France, à l’état sauvage on peut trouver de l’Ail des vignes (Allium vineale) dont la saveur est assez proche de l’ail cultivé.

L’ail des ours (Allium ursinium), un excellent condiment sauvage dont on peut récolter les feuilles au printemps est aussi un proche cousin de l’ail cultivé.

Nutrition santé :

L’ail est un condiment incontournable en cuisine dont on aurait du mal à se passer, Charlemagne le recommandait déjà au début du VIII ème siècle dans le Capitulaire de Villis !

C’est en quelque sorte un super aliment très riche en vitamines et en antioxydants, de plus il a des vertus antiseptiques et anti-cancéreuses.

Il est recommandé d’en consommer régulièrement de préférence à l’état frais (évitez l’ail en poudre) !

L’avantage est qu’il se conserve jusqu’à un an en tresse, c’est donc un condiment très intéressant à cultiver au potager.

Choix des variétés :

Il existe plusieurs variétés d’ail  à planter à différentes périodes de l’année :

L’ail blanc et l’ail violet se plantent à l’automne, ce sont des variétés très précoces mais qui se conservent moins bien (idéal pour avoir de l’ail frais tôt dans la saison)

L’ail rose se plante au printemps, il est plus tardif mais se conserve très bien, vous pourrez le garder en tresse sans problème tout l’hiver.

Si vous habitez dans une région au climat doux je vous conseille plus particulièrement ces deux variétés d’automne :

L’ail violet Germidour, une variété au goût prononcé.

L’ail blanc Messidor, une variété au goût assez doux.

Si vous habitez une région aux hivers rigoureux pour les plantations d’automne je vous conseille, l’ail blanc Thermidrome, une variété résistante au froid.

A la fin de l’hiver vous pourrez planter en toutes régions de l’ail rose.

Je vous conseille plus particulièrement Flavor et Clédor, deux variétés de très bonne conservation.

Où acheter vos plants ?

Vous trouverez plusieurs variétés de plants d’ail non traités d’automne et de printemps sur le site de La Bonne Graine.

Astuce : Il est tout à fait possible de replanter de l’ail du commerce au potager à condition de s’assurer qu’il ne soit pas traité et qu’il vienne de France. Je vous conseille de l’acheter chez un producteur local et bio qui pourra vous dire de quelle variété il s’agit.

Plantation :

culture de l'ailEn octobre-novembre vous planterez l’ail violet et l’ail blanc d’automne et en février-mars l’ail rose de printemps.

Commencez par diviser vos têtes (4 têtes vous donneront largement de quoi faire deux belles rangées d’ail). Les gousses du centre plus petites peuvent elles aussi être plantées mais donneront des têtes plus petites.

Sur un terrain bien drainé et légèrement paillé vous repiquerez vos gousses à 3 cm de profondeur en laissant dépasser légèrement la pointe. Vous les espacerez de 10 cm sur la ligne et de 20 cm entre les lignes.

L’ail étant sensible à l’excès d’humidité, pour le paillage je vous conseille de privilégier une fine couche de paille ou de foin sec, évitez les couches épaisses d’herbes de tontes et de feuilles mortes qui risqueraient de faire pourrir vos plants.

Je vous conseille aussi de mettre un filet surtout pour les plantations d’automne car sinon les geais risquent de vous manger toutes vos gousses !

Entretien :

La culture de l’ail n’est pas très exigeante, vous aurez juste à faire un petit désherbage de temps à autre et à rajouter un peu de paillage.

Pour favoriser le séchage de votre ail je vous conseille de nouer les tiges lorsqu’elles commencent à jaunir en général dans le courant du mois de juillet.

Récolte :

Vous récolterez l’ail frais au fur et à mesure de vos besoins à partir de fin mai.

L’ail frais est moins fort et plus parfumé que l’ail de conservation, il fera un excellent condiment dans vos jardinières de légumes.

Pour ce qui est de l’ail de conservation je vous conseille d’attendre que les tiges se soient complètement desséchées avant de les récolter.

Pour une conservation optimale je vous conseille de laisser sécher vos têtes 2-3 jours au soleil avant de faire vos tresses.

Vous pourrez sans problème conserver vos tresses jusqu’au printemps suivant.

Maladies et ravageurs :
culture de l'ail

rouille de l’ail

Dans les terres riches en azote, l’ail tout comme les oignons et les échalotes a tendance à être plus sensible à la pourriture et aux maladies cryptogamiques comme la rouille.

Pour prévenir son apparition je vous conseille d’appliquer une décoction de prêle diluée à 10% tous les 15 jours de début avril à fin juin.

L’idéal est de planter de l’ail après une culture de pommes de terre, le sol s’étant appauvrit en azote l’ail ne souffrira pas d’excès de nutriments !

Je vous conseille aussi d’éviter de cultiver de l’ail après une culture de petits pois ou de haricots car les légumineuses enrichissent le sol en azote.

La culture de l’ail est assez facile à réussir dans les sols légers bien drainés, en revanche elle peut s’avérer plus délicate dans les sols humides et lourds !

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences.


Si vous avez des questions, des suggestions, sur la culture de l’ail au potager bio n’hésitez pas à me laisser des commentaires, ça sera un plaisir pour moi de vous répondre !

N’hésitez pas à partager ma fiche de culture avec vos ami(e)s sur facebook !

11 commentaires

  • Pingback: Jardinage - nature et environnement | Pearltrees

  • Pingback: Jardins, potagers | Pearltrees

  • Vous parlez de planter l’ail,mais qu’en est-il des semis ???
    D’avance merci.

  • Bonjour Daniel,
    L’ail ne se sème pas, il se multiplie par division, tout comme les échalotes.
    Bonne soirée à vous

  • ledard ludovic

    Bonjour
    merci pour cet article.
    J’aurai aimé avoir la résistance face à la rouille des variétés …
    L’année passée, ma culture a été très touchée (gousses de 2 cm)
    Il semble que la bouillie B. ne fonctionne pas !
    NB: je suis dans le sud-est , terre sableuse, plantation en novembre ail violette et blanche (variété ?)
    merci
    Ludo

  • Bonjour Ludo,
    Merci pour votre commentaire 😉
    L’ail ne tolère pas l’excès d’humidité et les terres trop riches en azotes. Les variétés d’ail violets et d’ail blancs d’automne sont plus difficiles à réussir surtout si l’hiver est humide.
    En plus de vos variétés d’automne, je vous conseille de planter en février/ mars une variété d’ail rose de printemps comme Flavor ou Clédor.
    A bientôt

    Guillaume

  • Fabienne Vanbersy

    Bonjour,
    Merci pour cette belle fiche, simple mais très utile, complète et bien compréhensible. J’ai cependant une question: l’ail peut il se mettre dans des potager-bacs sur -élelevés;( j’ai dû faire cela pour des problèmes de dos). Ils sont remplis de terre de jardin et de compost bien décomposé, +/- 40cm de hauteur.
    Merci pour votre réponse
    Fabienne

    • Bonjour Fabienne,
      Il est tout à fait possible de cultiver l’ail dans des bacs surélevés à condition que la terre ne soit pas trop riche (pas de fumure fraîche) et qu’il y ait un bon drainage.
      A bientôt
      Guillaume

  • Bonjour, Je voudrais planter de l’ail acheter en jardinerie, mais après quelle culture (je ne voudrais pas le mettre n’importe ou et je n’ai rien trouver sur internet à ce sujet) et pourriez vous me confirmer que le 24/11/2017 (date vue sur le calendrier lunaire) est la meilleure date pour le faire. Est ce exact? Merci de votre réponse. Marie Hélène

    • Bonjour MAS,
      L’ail blanc et l’ail violet se plante traditionnellement à l’automne. Je dirais que la meilleur période se situe entre mi octobre et début décembre en dehors des période de gel.
      A bientôt

      Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *