Associations de cultures intéressantes au potager

Dans cet article je vais vous présenter 6 associations de cultures intéressantes à mettre en place au potager.

Qu’est ce qu’une culture associée ?

Une culture associée est une association bénéfique entre plusieurs plantes de familles différentes. Ces associations ont pour but de reproduire une sorte de symbiose comme dans la nature, où les végétaux se servent les uns des autres pour se développer, pour accéder à la lumière et pour se protéger des ravageurs.

L’intérêt de faire des associations de cultures au potager est d’améliorer ses récoltes car en étant bien associés les végétaux se développent mieux et deviennent plus résistants. De plus certaines associations comme la Milpa permettent un gain de place important tout en maximisant ses récoltes ! Les associations de cultures sont l’une des bases de la permaculture.

associations de culturesLa Milpa, association du haricot, du maïs et de la courge 

Cette technique dite « des trois sœurs » est pratiquée depuis des millénaires par différentes ethnies amérindiennes.

Son principe est très simple, le maïs sert de tuteur aux haricots grimpants et les courges occupent l’espace restant en rampant à leurs pieds.

Les haricots grâce à leurs nodosités enrichissent le sol en azote pour les courges et le maïs. Les courges en rampant aux pieds du maïs et des haricots empêchent l’herbe de pousser et maintiennent l’humidité.

Les haricots grimpants permettent une récolte plus importante que les haricots nains en occupant beaucoup moins de place. La récolte des courges et du maïs sera plus importante du fait d’un meilleur enrichissement du sol.

Que ça soit dans un petit ou dans un grand jardin cette technique est intéressante à mettre en place car elle permet de maximiser ses récoltes sur un minimum de place.

Mise en place au potager :

Je vous conseille de mettre en place cette association dans un axe nord sud pour éviter de faire de l’ombre aux autres cultures, à moins que le but recherché soit de créer un espace plus ombragé pour certains légumes.

Fin avril début mai sur un terrain préalablement paillé ou juste après la culture d’un engrais vert, semer trois graines de maïs à 3 cm de profondeur dans des poquets espacés de 50 cm. Lorsque les maïs atteignent 10 cm de hauteur conserver le plus beau pieds et semer trois graines de haricots à rames à 2 à 3 cm de profondeur autour de chaque plants. Au même moment entre chaque poquets semer une graine de courge.

Pour le choix des semences je vous conseille des variétés de maïs, de courges et de haricots non hybrides, issus de semences paysannes librement reproductibles, vous en trouverez une belle sélection chez Kokopelli et chez Germinance.

associations de culturesL’œillet d’Inde et la tomate

C’est une association très classique et facile à mettre en place, les œillets d’Inde sécrètent une substance qui éloigne les nématodes, et leurs floraisons favorisent la pollinisation des fleurs de tomates.

En plus de fleurir le potager les œillets d’Inde attirent bon nombre d’insectes auxiliaires et ils ont une action répulsive pour les aleurodes, les pucerons, l’altise, et la mouche blanche. Ils ont aussi la faculté de limiter l’apparition de l’alternariose, une maladie cryptogamique de la tomate.

Pour cela il vous suffira de repiquer des œillets d’Inde nains entre vos pieds de tomates au mois de mai.

La carotte et le radis

Les carottes mettant du temps à germer, c’est une association utile pour optimiser l’espace disponible au potager.

Mi mars, sur des lignes distantes de 20 cm vous sèmerez un mélange à part égale de graines de carotte et de radis à 1 cm de profondeur, recouvrez de terre puis tassez légèrement avec le dos du râteau.

Si le temps est frais recouvrez d’un voile de forçage.

Les radis sortiront en 5-6 jours et seront mûrs en 4-5 semaines environ, puis laisseront place aux carottes qui commenceront à sortir.

Comme les radis poussent vite, ils empêcheront l’herbe de pousser le temps que les carottes sortent, de plus ils maintiendront l’humidité et marqueront bien le rang de carottes.

Autres associations de cultures intéressantes

La laitue et le choux

Les choux ont besoin de beaucoup d’espace pour se développer, pour cela on les repique tous les 60-80 cm en fonction des variétés.

L’astuce consiste à repiquer une laitue entre chaque plant de choux pour optimiser l’espace disponible. C’est ce qu’on appelle une culture intercalaire, les laitues sont récoltées 1 à 2 mois après le repiquage avant que les choux n’aient besoin de tout l’espace disponible.

La carotte et le poireau

Au moment du repiquage des poireaux en juillet, il est judicieux de les placer près des carottes, les deux plantes se protégeant mutuellement.

La carotte protège le poireau du trips et de la teigne et le poireau protège la carotte de la mouche de la carotte.

L’ail et le pêcher

L’ail a naturellement des propriétés antibiotiques, insectifuges, et antifongiques.

Pour protéger le pêcher de la cloque et des autres maladies cryptogamiques je vous conseille de planter quelques gousses d’ail aux pieds des pêchers.

D’autres associations de cultures sont possibles au potager mais ces quelques exemples sont pour moi les plus intéressants.

Et vous, quelles associations de cultures faites vous au potager ?


Si vous avez des questions ou des suggestions sur les associations de cultures au potager, vous pouvez me laisser des commentaires, ça sera un plaisir pour moi de vous répondre !

N’hésitez pas à partager mon article avec vos ami(e)s sur facebook !

 

20 commentaires

  • Pingback: Jardin | Pearltrees

  • Vous avez la liste de toutes les associations recencées à ce-jour?

  • Bonjour Calmettes,
    Il serait difficile de toutes les lister, j’ai choisi de parler des plus intéressantes et des plus faciles à mettre en place au potager. Pour aller plus loin sur la question je vous conseille le guide des cultures associées de Jean Paul Thorez.

  • Bonjour,

    Superbe cet article et les recommandations. Concernant la cloque du pêcher, as-tu un conseille sur le moment où planter l’ail ? A quel moment l’ail est le plus efficace ? lorsqu’il pousse ou lorsque qu’il est en fleur, ou… ? Sachant que l’ail va forcement monter et faner à un moment donné.
    Et aussi quand est-ce que le pêcher a le plus besoin de l’ail pour lutter contre les maladies ?

  • Bonjour Luc,
    Merci pour votre commentaire. 🙂
    Tu peux planter l’ail au pieds de ton pêcher au début du printemps. L’ail sera le plus efficace lorsque son feuillage sera bien développer (de mai à juillet). Le pêcher aura le plus besoin de l’ail en juin juillet, la période la plus propice à l’apparition de la cloque.

  • Bonjour,
    Lorsque je fais mes semis de carotte / radis , je rajoute aussi de la coriandre qui protège et qui me permet d’en avoir pour la consomnation. Pour mes arbres fruitiers je plante systématiquement des herbes aromatiques ( sarriette, lavande,…) qui font venir les pollanisateurs.

  • Bonjour Valère,
    Bonne idée la coriandre contre la mouche de la carotte 🙂

  • Bonjour! merci pour vos précieux conseils. J’ai entendu qu’il était bien de planter du basilic avec les tomates. Est-ce vrai? Merci d’avance

  • Bonjour Camille,
    Merci pour votre commentaire.
    Oui le basilic s’associe très bien avec la tomate, il protège la tomate du mildiou et repousse les pucerons et les aleurodes.

  • bonjour ,pour le pêcher ,vous pouvez aussi suspendre un ou deux filet de coquilles d’œuf aux branches ,c’est aussi très efficace

  • J’ai depuis plusieurs années fait l’association tagètes ou œillet d’Inde tomates et ça fonctionne j’ai le livre de J.P.Thorez le guide du jardinage biologique et ce qui m’a le plus aidé c’est mon composte que je fais et qui fait avancer mon jardin avec aussi mon sacro-saint purin d’ortie.

  • Bonjour bebeline,
    Très bonne association l’œillet d’inde et la tomate !

  • Pingback: Jardinage - yapapanic29 | Pearltrees

  • Bonjour, merci pour l’info oeillet d’inde + tomates… sauf que… en général mes limaces me les boulottent, elles adorent les oeillets d’inde. Ce qui fait que quand les pieds de tomates sont grands, il n’y a plus d’oeillets d’inde… Une idée pour les éloigner ? Ou leur faire boulotter autre chose (ou s’en débarasser)? ?

  • Bonjour Carole,
    Merci pour votre commentaire 😉
    Effectivement les limaces sont très friandes des jeunes pousses d’œillets d’indes. Pour limiter leurs dégâts je vous conseille de pratiquer le compostage direct de vos épluchures dans vos planches de cultures. Les limaces étant avant tout détritivores elles se nourriront en priorité de vos fanes de légumes. cf article : http://unpotagernature.fr/prevenir-les-attaques-de-limaces-au-potager-bio/

    A bientôt

    Guillaume

  • Bonjour, au sujet des associations de culture, Terre Vivante édite un petit bouquin charmant :
    « j’associe mes cultures… et ça marche », 25 mariages de légumes à cultiver, de Claude Aubert. Très facile pour les débutants dans mon genre, avec des tableaux et de belles photos. Moi je mélange toujours ornementales et potagères, d’ailleurs finalement les potagères peuvent devenir ornementales et inversement… 🙂

Répondre à girard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *